vendredi 22 janvier 2010

Navires d'expéditions : introduction.

Pour un navire en route vers les pôles, les périls étaient nombreux : scorbut, pression de la banquise, tempête et ennui. Si l’ingéniosité de certains explorateurs et armateurs a permis de résoudre le problème de l’avancée dans les glaces, si les médecins embarqués à bord ont pu analyser les causes du scorbut et l’anticiper, si enfin des commandants de bord ont lutté pour le moral de leurs équipages, il n’en reste pas moins que faire route vers les pôles reste une expédition périlleuse.

Aujourd’hui encore, certains passages de l’Arctique restent impraticables, notamment le fameux passage Nord-Ouest. Nombreux sont les grands explorateurs qui y ont trouvé la mort. Mais aujourd'hui où la fonte des glaces semble promettre une circulation possible dans ce fameux passage, ce ne sera pas l’attrait de la conquête du pôle qui y mènera les navires mais bien la possibilité de redessiner les routes maritimes, et pour les cargos et les compagnies marchandes de gagner plusieurs dizaines de milliers de kms entre l’Atlantique et le Pacifique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire