vendredi 22 janvier 2010

Costumes d'hiver de l'équipage

Edouard Charton
Le tour du monde, nouveau journal des voyages
Paris : Hachette, 1882.
Lyon 1, Musée d'anatomie

Pendant l’expédition de Nordenskjöld, les hommes portaient des vêtements chauds comme ils en avaient l’habitude en Suède mais aussi des tricots de laine, une blouse en toile à voiles ainsi que des bottes coupées dans la même matière et remplies de « laiche vésiculeuse », une plante des marais. Ils portaient aussi des moufles en peau de phoque et de chamois, des lunettes colorées pour supporter la lumière aveuglante du soleil. Par comparaison, nous pouvons donner quelques indications sur les costumes Inuits : veste, pantalon, mitaines et bottes, fabriqués en peau de caribou, phoque, et divers oiseaux marins.


En hiver, ils portaient deux vestes et deux pantalons portés l’un par-dessus l’autre. Les poils du vêtement de dessous étaient tournés vers l’intérieur et ceux du vêtement supérieur tournés vers l’extérieur pour permettre de réguler la température corporelle ainsi que la transpiration.


Pour la fabrication de leurs vêtements, les équipages réutilisaient les techniques des Inuits qu’ils adaptaient à leurs propres moyens, comme l’utilisation des voiles pour concevoir des vêtements capables de couper les vents violents et de mieux supporter les températures extrêmes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire