vendredi 22 janvier 2010

Littérature de voyage : introduction.

La littérature de voyage est ici considérée dans son ensemble vaste : fictions et récits de voyages. Ces derniers étaient racontés dans des journaux autobiographiques ou populaires sous la forme de périodiques faisant paraitre les notes d’expédition des voyageurs. La découverte des mondes revêt une importance sociale, militaire et déjà scientifique avec les voyages des naturalistes. Cette littérature avait beaucoup de succès au 19ème siècle.

Parmi ces récits épisodiques, notons le Tour du monde édité par Charton, recueil de récits de voyages qui parut de 1860 à 1898. Plusieurs dimensions y sont évoquées par les auteurs des comptes-rendus : les conditions extrêmes, la découverte des mondes et des cultures, l’esprit aventureux des explorateurs et des équipages, l’ingéniosité de ceux-ci pour lutter contre le froid, l’installation des équipements, mais aussi les désagréments des expéditions : conditions météorologiques imprévisibles, maladies et pertes humaines. Les gravures sélectionnées vont nous permettre de pénétrer plus avant dans ces aspects de l’expédition polaire.

La fiction aussi s’est intéressée aux explorations : Jules Verne, bien sûr, a décrit les autres pays et cultures dans tous ces romans, mais il ne fut pas le seul : des livres policiers, des romans d’aventure et même des films se sont multipliés sur le thème des héros voyageurs bravant les périls des mondes inconnus. Dans cette littérature, une place particulière est donnée aux expéditions vers les pôles qui éveillent un imaginaire à part entière. Les pôles, connus avant d’être atteints et explorés, paysages sublimes mais impitoyables, ont fasciné les auteurs et les lecteurs depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire