vendredi 22 janvier 2010

Les deux régions polaires jusqu’au 45e degré de latitude

Œuvres complètes de M. le Comte de Buffon, époque de la nature, histoire naturelle, générale et particulière, tome 6
Paris : Imprimerie Royale, 1779.
Lyon 1, BU Sciences de la Vie et de la Terre

Cette carte est assez unique puisqu’elle représente les deux pôles. Buffon représente avec cette carte les terres découvertes par les explorateurs sur les chiffres desquels il fonde ses théories. Mais cette carte ne joue pas seulement le rôle d’illustration. Il s’agit d’une prise de position scientifique. En effet, le naturaliste s’est intéressé au climat et a étudié les résultats des expéditions du 18ème qui se sont succédées dans les pôles. Il en tire plusieurs remarques sur la constitution de ces terres, l’intérêt des explorations et le refroidissement du climat.

Représenter les pôles jusqu’au 45e degré de latitude nord et sud permet à Buffon de montrer que dans l’hémisphère austral, le refroidissement glacial s’est étendu beaucoup plus loin que dans l’hémisphère boréal. La correspondance dans l’hémisphère sud de la position des villes de l’hémisphère nord montre la différence de latitude des étendues glacées entre les deux pôles. En effet, si les glaces arctiques commencent au 65° latitude nord, les glaces antarctiques se trouvent dès le 50° latitude sud et Paris est au 48° latitude nord. Cette carte, ces choix de représentation appuient les théories de Buffon sur le refroidissement terrestre progressif.

Cette carte et les choix que Buffon fait dans sa représentation des pôles sont aussi dépendants de la vision d’une époque qui veut que les explorations n’aient d’autres buts que la conquête des territoires. Les terres tempérées plus importantes dans le nord étaient utiles car cultivables et habitables, les terres antarctiques étaient bien trop hostiles. Mais Buffon dit aussi : « je ne présume pas qu’au-delà du 50° degré les régions australes soient assez tempérées pour que leur découverte pût nous être utile. » (p.269)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire